Emploi

Évaluation de l’Impact sur le marché du travail au Canada (LMIA)

By

on

Canada Labour Market Impact Assessment (LMIA)

Évaluation de l’Impact sur le marché du travail au Canada (LMIA)

Une évaluation de L’Impact sur le marché du travail également connue sous le nom D’EIMT est une évaluation des marqueurs du travail effectuée par emploi et Développement Social Canada (EDSC) pour évaluer l’offre d’emploi à un étranger et s’assurer que l’offre d’emploi n’aura pas d’impact négatif sur le marché du travail ou ne déplacera pas

Les employeurs canadiens qui souhaitent employer des travailleurs professionnels ou qualifiés étrangers doivent fournir divers renseignements concernant l’offre d’emploi, y compris le nombre de citoyens canadiens et de résidents permanents qui ont postulé pour le même emploi, le nombre de citoyens canadiens et de résidents permanents interrogés et une explication détaillée des raisons pour lesquelles les Canadiens n’ont pas été embauchés.

L’EDSC lors de l’analyse de l’offre d’emploi tiendra compte des facteurs suivants:

Si la rémunération offerte à l’étranger est conforme à une disposition standard où l’emploi est offert
Si les conditions de travail sont conformes aux conventions collectives ou aux lois du travail de la province ou du territoire

Si la province ou le territoire où l’emploi est offert connaît une pénurie de main-d’œuvre
Si il y a un conflit de travail dans l’entreprise/industrie
Si l’employeur canadien avant d’embaucher l’étranger a pris des mesures considérables pour trouver des Canadiens qualifiés pour le poste.

Le professionnel ou le travailleur qualifié étranger sera-t-il en mesure de transférer ses compétences ou son expertise uniques aux Canadiens?
Si l’embauche d’un travailleur qualifié étranger créera ou conservera des emplois pour les citoyens canadiens ou les résidents permanents.

READ This:  Les Villes Canadiennes Qui Accueillent Le Plus D'Immigrants

Si le travailleur qualifié étranger s’engage à travailler à temps plein à un salaire prédéterminé en tant qu’employé
Plus le salaire de l’étranger est spécialisé et élevé, plus les chances d’obtenir une évaluation positive de l’impact sur le marché du travail pour les emplois offerts dans les grandes villes du Canada sont élevées.

LMIA Bases permis de travail
Avant qu’un étranger ne reçoive un permis de travail au Canada, les employeurs canadiens et les travailleurs étrangers doivent suivre un processus en deux étapes. Une demande d’évaluation d’Impact positif sur le marché du travail doit être soumise à EDSC pour examen du marché du travail, puis une demande de permis de travail Canadien sera soumise à Citoyenneté et Immigration Canada (Cic). L’EDSC peut émettre une EIMT positive après plusieurs considérations, autorisant ainsi l’employeur Canadien à employer le travailleur étranger.

Une EIMT délivrée aux travailleurs étrangers est valable un an pour toutes les professions à faible salaire.

La durée Pour Obtenir Un LMIA
L’EDSC s’est engagé à accorder 10 jours pour certaines demandes D’EIMT. Ce délai de traitement accéléré est offert aux candidats qui ont des exigences élevées, comme les métiers spécialisés, les emplois offrant une rémunération concurrentielle pouvant atteindre 10% de ce que gagnent les Canadiens dans cette province ou territoire, et pour les emplois qui dureront moins de 120 jours.

Critères des employeurs pour la demande D’LMIA
Depuis juin 2014, les employeurs canadiens ayant l’intention d’embaucher des travailleurs étrangers doivent payer des frais de privilège de 100 $et des frais de traitement de 1 000 $pour chaque évaluation du marché du travail.

READ This:  Le Moyen Le Plus Facile D'Immigrer Au Canada

L’anglais ou le français sont les langues officielles d’emploi, sauf si l’employeur peut prouver qu’une autre langue est requise dans le cadre du processus de recrutement.

Avant de soumettre une demande d’EIMT, les employeurs sont tenus d’annoncer publiquement les offres d’emploi sur le marché du travail Canadien pendant au moins quatre semaines avant. Avant de soumettre la demande D’EIMT, l’employeur doit prouver qu’il a fait beaucoup de publicité sur le marché du travail canadien.

Les employeurs doivent également prêter attention aux Canadiens sous-représentés, comme les Autochtones et les personnes handicapées.

Lorsqu’un employeur présente une demande D’EIMT pour un poste à salaire élevé, il est également tenu de soumettre un plan de transition détaillé à EDSC (un plan de transition montre les mesures proactives de l’entreprise pour lutter contre le recours aux travailleurs étrangers temporaires). Et investir dans la formation professionnelle et l’embauche d’apprentis Canadiens sont quelques-unes des façons dont les entreprises peuvent réduire leur dépendance à l’égard des travailleurs étrangers.

Les employeurs canadiens sont tenus de reconnaître qu’il leur est interdit de licencier des travailleurs canadiens ou de réduire les heures de travail pour accommoder les travailleurs étrangers.

Leave a Reply